Symbi Ose

Kératothérapeute à Six Fours Les Plages

Consultation, Diagnostic et soin

La kératothérapeute, au service de la santé et de la beauté de la peau ! 

Découvrez une réelle alternative pour remédier aux imperfections cutanées - non pathologiques - et aux inconforts de la peau :

  • Vieillissement cutané
  • Boutons
  • Points noirs
  • Rougeurs
  • Pores dilatés
  • Micro-enfermements
  • Teint terne
  • Tiraillements

Le déroulement de la séance

Découvrez le déroulement de mes séances de kératopraxie et soin de la peau.

L’Accueil


  • Importance du premier contact
  • Neutralité par rapport au client
  • Etre à la juste distance de l’autre

L’écoute (questionnaire)


Instant privilégié, je dois faire parler l’autre :

  • Créer un lien
  • Ecouter et respecter le silence
  • Dialoguer et échanger

Dans un but précis, comprendre ses attentes :

  • Comprendre ses mots
  • Interpréter ce qu’il vient chercher
  • Extraire les justes informations (identifier le/les besoins du client)

Le questionnaire balise la démarche.

Consultation

Le diagnostic


  • Raisonnement menant à l’identification de la cause/l’origine d’une défaillance
  • Identifier précisément les déséquilibres cutanés
  • Communiquer auprès du client, vulgariser
Diagnostic

Le diagnostic vulgariser

Transmission du savoir au client :

  • Mettre les connaissances à la portée de tous

Permettre au client d’accéder à la compréhension :

  • Déséquilibres identifiés
  • De leur origine
  •  Solution

Reconnaissance de l’expertise.

Un bon croquis vaut mieux qu’un long discours :

  • Utiliser un schéma
  • Faire un dessin
Diagnostic Vulgariser

Le soin


Conférer du bien-être :

  • Détecter sur la peau les produits adaptés

Soins sur mesure :

  • S’adapter à l’état de la peau du client
  • Pas de soins types, chaque cas est unique
Conseiller un traitement

La prescription


Conseiller un traitement adapté au besoin

Dispenser un conseil global :

  • Le traitement (produits et soins)
  • Son effet
  • L’utilisation des produits, la texture, les ressentis
  • L’importance de la régularité

Le suivi


Accompagner :

  • Prendre en charge le client dans sa globalité
  • L’accompagner dans toutes ses interrogations

Adapter le traitement :

  • Changement de l’état de peau
  • Besoins nouveaux

Cultiver la relation humaine :

  • Générosité, écoute, ouverture
  • Rester dans la peau professionnel
Conférer du bien-être

Nos conseils d'expert pour une peau belle et saine

De nos jours, la PEAU n'est plus considérée comme un banal système tégumentaire de couverture, mais plutôt comme :

  • un véritable organe, assurant de multiples fonctions vitales d'information, de protection
  • un modèle de communication jouant un rôle socioculturel
  • un terrain pour de nombreuses maladies, dermatoses classiques, psychosomatiques, paranéoplasiques (se dit d’une manifestation survenant au cours d’un cancer, mais dont la cause est inconnue), marqueur précoce d'une maladie générale.
     

Cette nouvelle approche de la peau associée à un rappel des données fondamentales classiques, sont indispensables pour les nouvelles fonctions de KERATOTHERAPEUTE.

Professionnelle de kérathérapie

Pourquoi il est important de ne pas toucher sa peau ?


Les bactéries de la flore cutanée sont sensibles aux variations du milieu et en particulier le pH, la température, l'apport d'eau et de nutriments, dans ces conditions une bactérie se divise en 2 toutes les 20 minutes.

Soit au bout de 8 heures, 16 millions de bactéries pullulent dans le follicule pilo-sébacé. Il y a donc PROLIFERATION BACTERIENNE ET INFLAMMATION

Conseils pour un hale durable et lumineux


  • Connaître son phototype (peau claire, peau mâte...)
  • Éviter une exposition solaire entre midi et 16 H
  • Ne pas rester durablement au ras du sol aux heures les plus chaudes car réverbération du sol donc multiplication des rayonnements
  • Préférez le soleil du matin ou fin d'après-midi
  • Se protéger les zones par un vêtement
  • Attention au vent frais, nuages, sable, eau ...
  • Attention aux épilations, à la prise de certains traitements médicamenteux et à l'application de produits parfumés
  • S'essuyer après un bain
     

Hydrater et gommer la peau durant l'été pour favoriser l'élimination des cellules mortes et pour la bonne répartition de la mélanine.

Pour plus de détails ou une demande de rendez-vous, contactez mon cabinet à Six-Fours-Les Plages.

BELLE DE JOUR ET BELLE DE NUIT

Belle de jour et belle de nuit... pour retrouver une belle peau, il faut respecter son biorythme.

La peau affectée par notre quotidien, notre environnement, notre santé, elle doit pouvoir se défendre contre toutes ces agressions. La barrière cutanée composée par les cornéocytes de la couche cornée favorise le maintien de l'eau et empêche en même temps toute intrusion.

L'émulsion sébum et eau (sueur) forme le film hydrolipidique de surface (notre crème de jour naturelle). Celui-ci garantit un bon équilibre de la flore cutanée et de notre pH cutané (5.5) et également une protection de l'épiderme.

Exfoliation


La peau produit en permanence de nouvelles cellules. Arrivées en surface, elles meurent poussées par les jeunes cellules.

Si ce processus est perturbé, il en résulte un teint brouillé, des pores obstrués ainsi que la formation d’oxydations.

Pour aider l’épiderme à se débarrasser des cellules mortes, il faut l’aider par l’application d’un gommage enzymatique. Ce dernier permet à la peau de s’oxygéner, de relancer la formation de nouvelles cellules et d’homogénéiser le teint pour obtenir netteté et souplesse de l'épiderme.

Boutons


La présence prolongée de nombreux boutons sur le visage peut discréditer l’image et l’estime de soi. Ces imperfections nuisent à l’esthétique et au confort. Ce déséquilibre peut accroître le stress dans les relations sociales. Il est souvent possible d’améliorer l’apparence de la peau avec des soins quotidiens, le temps que le bouton s’atténue ou disparaisse.

Comedons ouverts ou points noirs


Une tête noire apparaît parce que le mélange sébum-cellules de peau change de couleur en entrant en contact avec l’air.

Affecté par notre quotidien, notre environnement, notre santé, l’état de notre peau évolue et laisse apparaître des manifestations inesthétiques : les points noirs ou comédons ouverts.

La desquamation


La desquamation est l'exfoliation de l'épiderme sous forme de squames, qui sont des petits lambeaux (plaques) de peau, plus ou moins importants, ressemblant à des pellicules. Cette exfoliation intervient sous forme de plaques plus ou moins étendues.

La flore et le PH cutanés


L'ensemble des micro-organismes qui vit sur notre peau est non infectieux.

La flore cutanée permet d'empêcher la prolifération de pathogènes.

Une variation du PH de la peau peut avoir une influence sur la flore ce qui compromet la défense de la peau contre les agents pathogènes. Il est important que notre pH cutané soit à 5.5 (acide).

La folliculite


Une large partie des questions que l'on retrouve à propos de l'épilation concerne en effet des problèmes de poils incarnés, d’infections, de folliculites et autres rougeurs.

La folliculite est l'inflammation d'un ou de plusieurs follicules pileux formant une papulo-pustule. Elle peut donc survenir à tous les endroits pourvus de poils : visage, tronc, cuisses, cuir chevelu ou autres.

La ménopause


La ménopause c’est quoi ? C’est une période de grands changements qui vient bouleverser l’équilibre de notre corps entre 45 et 50 ans.

Notre comportement change et notre physique aussi, prise de poids, bouffées de chaleur, irritabilité…Mais que se passe-t-il sur notre peau ? Peau plus sèche, plus sensible, plus ridée, autant de symptômes qui se manifestent.

Le film hydrolipidique ou FHL


Le Film hydrolipidique, à la surface de notre peau, est une substance indispensable au maintien de la flore cutanée saprophyte.

C’est notre crème naturelle qui se compose essentiellement de notre sébum et de notre sueur.

Il nous permet de nous protéger contre les agressions extérieures et contribue au bon fonctionnement de notre renouvellement cellulaire. C’est notre atout majeur pour la protection de notre peau, d’où l’importance de le respecter en utilisant des cosmétiques adaptés.

Le PH ou potentiel hydrogène cutané


Sachez que le pH a sa propre échelle, qui va de 0 à 14, 0 étant le plus acide. On parle de pH neutre quand le pH s’élève à 7.

Le pH de la surface cutanée est acide, il se situe généralement entre 5 et 5.5. Cette acidité limite la multiplication des germes pathogènes tout en préservant le développement de la flore cutanée permanente. Plusieurs éléments sont responsables de l’acidité de ce pH tels que : 

  • Les acides gras libres qui composent le sébum.
  • La sueur peut modifier le pH de la peau car entrent dans sa composition quelques substances acides : l’acide lactique, l’acide undécylénique et l’acide urocanique.

La peau dispose d’un pourvoir tampon qui permet de rétablir rapidement le pH physiologique en cas d’agressions extérieures. Sachez que le pH a sa propre échelle, qui va de 0 à 14, 0 étant le plus acide. On parle de pH neutre quand le pH s’élève à 7

Le sébum


Le sébum est une sécrétion grasse produite par les glandes sébacées de la peau qui, mélangée à la sueur, protège la peau et forme le film hydrolipidique.

Cependant, suivant les cas, le sébum peut-être :

  • Des graisses fluides (séborrhée fluente), chargées de glycérides entraînant une brillance.
  • Des graisses plus solides, chargées de cire entraînant des comédons...

La sécrétion est faible chez l'enfant, s'active à la puberté, stationnaire chez l'adulte et ralentit avec l'âge (ménopause chez la femme).

Le soleil


Le soleil, mon meilleur ennemi pour la peau !

Comme pour toutes les bonnes choses, il ne faut pas en abuser et respecter certaines règles.

Cela a l’air d’une évidence, mais répétons-le : pour bien bronzer, il faut bronzer progressivement, sans coups de soleil. Alors même si l’envie est trop forte, surtout à la sortie de l’hiver, n’oubliez pas qu’actuellement votre couleur de peau aurait tendance à tendre plus vers le blanc !

Les lésions sequellaires ou cicatrices ou marques temporaires

  • Tâches rouges : les papules et les têtes blanches laissent des taches rouges qui persistent souvent plusieurs mois après leur disparition.
  • Tâches brunes : ce sont des taches colorées qui persistent des mois après la disparition des papules.
  • Cicatrices définitives ou Taches blanches : ces taches ont une surface un peu froissée. elles sont parfois nombreuses au niveau du dos ou du thorax. 

Vous ne devez jamais toucher ou gratter tout bouton que ce soit.

 

Les microkystes


Les microkystes se forment dans les conditions suivantes :

  • L'orifice du canal pilaire d'un follicule pilo-sébacé est recouvert de cellules de l'épiderme (la partie supérieure de la peau) qui l'obturent
  • L'accumulation de sébum et de kératine qui continuent d'être sécrétés par la glande sébacée entraîne un bombement induré et localisé de la peau
  • La prolifération microbienne ("propionibacterium acnés") est ainsi favorisée et elle amène la phase suivante, l'inflammation.

Les nodules


Ces lésions sont plus grosses, plus profondes et plus douloureuses au toucher que les pustules. Elles sont dures au toucher.

Un nodule est la sensation sous la peau d'une sorte de nœud ou de boule mal délimitée, irrégulière. Ils peuvent soulever la peau qui reste normale ou provoquer une réaction inflammatoire.

Que faire ? 

- Surtout rien du tout.

- En particulier :

  • Ne pas appuyer dessus
  • Ne pas tenter de faire sortir le contenu.

Les oxydations


L'oxydation se trouve sur une peau alipidique (sans sébum). Chaque pore de l'épiderme est gris. L'infundibulum pileux est resserré (l'infundibulum est une structure creuse en forme d'entonnoire), le sébum est cireux, reste à la surface de la peau et s'oxyde avec l'air et les poussières.

Les papules ou boutons rouges


Il s’agit de boutons rouges. La rougeur indique une inflammation. Ils peuvent être sensibles au toucher.

Surtout ne pas gratter ou percer les boutons rouges.

Les mains représentent toujours la première cause de contamination.

Notre état de peau évolue constamment sous l’influence de différents facteurs : l’âge, l’alimentation, le climat, la prise de médicaments...

Les points noirs


Noir, c’est noir ….. Il n’y a plus d’espoir oh oh oh ….

C’est exactement ce que vous ressentez lorsque vous regardez les points noirs sur votre visage. Soyez rassuré les points noirs ne sont pas une fatalité ! Alors, comment apparaissent-ils ? Qui sont-ils ? Et surtout comment les faire disparaître sans vous triturer la peau ? et faire apparaître des boutons !

Les pores dilatés


Ces orifices de la peau ne sont ni plus ni moins que les ouvertures des canaux pilo-sébacés. A l'intérieur s'écoule le sébum.

Ces imperfections ont beau être minuscules, elles n'en sont pas moins disgracieuses. Le teint paraît tout de suite moins net. Mais ouf, il existe des solutions pour se débarrasser de cette vilaine "peau de mandarine"!

Les pustules ou boutons blancs


La pustule peut faire apparaître sur notre visage de superbes et esthétiques boutons blancs qui nous donnent plutôt envie de nous cacher au fond de notre lit, et de ne pas sortir de chez nous tant qu’ils seront là.

Certains ont la chance de voir leurs boutons disparaître quand ils grandissent, et d’autres au contraire continuent de lutter à l’âge adulte. Et le combat contre les boutons blancs est toujours le même. On les voit là, au beau milieu du front, du nez, ou des joues, et on se demande bien comment on va pouvoir s’en débarrasser, parce qu’il faut le dire, les boutons blancs, non seulement on n’en veut plus, mais surtout, on n’en peut plus.

Les glandes sébacées et excès de sébum


Logées dans la peau, ces glandes produisent le sébum, une substance lubrifiante. S’il manque de sébum, la peau sera alipidique (sèche). S’il y en a trop, la peau sera lipidique (grasse).

En effet, l’excès de sébum obstrue le conduit des glandes sébacées. Cela facilite la prolifération de bactéries normalement présentes dans la peau et notamment les bactéries Propionibacterium acnés, responsables d’inflammation (boutons rouges). Lorsque le follicule bouché se dilate trop, cela provoque des lésions rétentionnelles (points noirs et microkystes).

kérathérapie